Mer de Banda

Expédition aux confins d'un archipel indonésien

Territoire

Nous naviguons ici dans des archipels magnifiques et reculés de la mer de Banda, en Indonésie. Cette grande mer peu habitée est délimitée par la Papouasie occidentale et la côte est de l’île de Sulawesi. Nous sommes ici au coeur d’une précieuse zone géographique appelée « le triangle de corail », épicentre de la biodiversité marine de la planète.

Pourtant, dans ces îles vierges, oubliées des hommes, le paradis est en sursis. 

Enjeux

Dans ce monde idyllique, originel, parsemé d’îles minuscules comme monumentales, toutes recouvertes de forêts primaires, ceinturées de mangroves et ornées des plus beaux récifs coralliens du monde, vit une petite famille en quasi autonomie sur son île. Meylisa, la jeune enfant candide fait face, souvent impuissante, aux dégradations de son environnement. 

Comment envisager l’avenir, son avenir, lorsque le niveau de la mer submerge son terrain, lorsque les déchets plastiques envahissent toujours plus l’environnement ou lorsque les boues rouges provenant des mines de nickels de Sulawesi viennent étouffer le récif corallien nourricier de son île ?

Projet

Il est essentiel de mettre en lumière les réalités du terrain, aussi éloigné soit-il. 

Témoigner pour mieux sensibiliser est crucial d’où mon objectif de monter ce projet de réalisation de documentaire qui ne place pas les populations locales comme élément de décor d’une belle expédition scientifique au coeur d’un des plus beaux hot-spots de biodiversité de la planète.

L’humain ici est au centre du projet et cette petite famille attachante, aussi éloignée et coupée du monde soit-elle, reflète la même dure réalité que des millions de personnes insulaires subissent  aujourd’hui sur tous les océans de la planète.

Documentaire

Nous sommes partis mettre en image les pollutions en tout genre et les changements sociétaux brutaux que subissent les quelques derniers pécheurs de l’ethnie bajau, les « nomades » des mers qui ont trouvé refuge ici.

J’ai souhaité croiser le regard sur l’environnement de Meylisa, cette jeune enfant ingénue qui vit là sur son île avec notre point de vue occidental où chacun imagine que la vie est plus belle chez l’autre. 

Dans cette région contrainte et contrastée, ce documentaire veut témoigner de la vie quotidienne des populations insulaires affectées par des pressions environnementales et sociétales qui les dépassent. Porter à la réflexion toute la beauté et la fragilité de ceux qui tentent de faire perdurer leurs modes de vie face à un monde en pleine mutation.

Récompenses :
• Festival Galathéa 2023 (première diffusion) : Galathéa de bronze, catégorie Monde Marin.
• Festival Clefs de l'Aventure 2024 : Prix Jeunesse.

« À la différence d’autres espèces, nous avons la capacité de façonner notre avenir » 

Tim White

Réalisation
Émilie Rozand et
Philippe MISTRAL
ANNÉE
2023
DURÉE
39 MINUTES
Diffusion
Festivals de films France + Europe

Équipe

Émilie Rozand

Co-réalisatrice

Laura Chamorro

Océanographe Géologue

Laurent Marie

Cadreur sous-marin apnéiste

Sergio Garcia

Traducteur - Logisticien

Équipe

Les images aussi magnifiques que parlantes ont été captées par Emilie, une réalisatrice talentueuse, sensible et particulièrement expérimentée pour filmer la vie atypique des enfants à l’étranger à travers de nombreux portraits d’enfants qu’elle a réalisé pour Arte. Elle a le don de mettre en lumière la tendresse d’une famille et la singularité de leur quotidien. 

Laura, notre océanographe passionnée, spécialisée en géosciences marines et cartographie des fonds marins nous apporte toute son expertise sur la géomorphologie si particulière de ces îles karstiques, mais également sur le biotope du récif. Grâce à elle nous comprendrons mieux le fonctionnement des écosystèmes et leurs capacités de résilience face aux impacts qu’ils subissent.

Pour illustrer au mieux l’univers sous-marin, c’est Laurent notre cadreur apnéiste qui a mis en lumière toute la féérie du monde du corail. Ex compagnon d’expédition au Groenland, il a surtout fondé une association qui a pour but de sensibiliser les enfants du monde sur leur propre milieu marin afin qu’ils puissent eux-aussi mieux le connaitre et le protéger. Réalisateur des documentaires de ses propres expéditions, il apporte à l’équipe des compétences bien complémentaires au tournage. 

Enfin, Sergio est un bout-en-train phénoménal comme seule l’Espagne est capable d’en produire, notre Sévillan d’origine est toujours en train de rire et de faire rire. Cet atout fait de lui, non seulement un bonheur à vivre au quotidien mais également l’interlocuteur parfait pour faire le lien avec les indonésiens dont il maitrise la langue. Il incarne la relation de confiance et d’amitié que nous entretenons avec les locaux.

Dans cette expédition aussi d’autres amis fort utiles nous ont accompagné afin de rendre le projet possible. C’est donc une véritable aventure humaine basée sur le partage et l’entraide qui dépasse le seul cadre d’un documentaire que nous avons tous vécu. 

Galerie MÉDIAS

les coulisses du tournage
Galerie de sons

PARTENAIRES